Un rendez-vous anti-déprime du dimanche soir. Un refuge inspirationnel pour toutes où chaque victoire est importante et le jugement laissé-pour-compte.

 

Des diktats qui nous enferment et nous éloignent

 

Je suis maman de deux petites filles. Devenir mère fût l’une des expériences la plus importante de ma vie, mais la plus dure aussi. De l’amour, de la fatigue, du challenge et bien plus encore.

 

Mon corps a changé et s'est aligné à ma nouvelle vie : 20 kilos d’amour mais aussi de jugements. Des questionnements et tristesse. La mode m’a fait prendre conscience de ces kilos. Ces kilos qui gênent et qui ne sont pas sur cintres.

 

Plus de 3 milliards de femmes sur Terre, et donc plus de 3 milliards de corps singuliers. Toutes différentes. Toutes uniques. Toutes magiques.
 Alors pourquoi chercher à nous ignorer, nous comparer, nous diviser ?

 

Créons nos propres libertés !

 

J'ai parfois le sentiment d'appartenir à une immense bande de « copines », qui peuvent virer mauvaises langues. On se juge d’abord soi-même, puis on juge les autres, et enfin les autres nous jugent à leur tour. C’est la balle au prisonnier sans que personne ne vienne nous libérer. Le combat de qui jugera le plus fort et perdra toute notion d’acceptation des différences.

 

La Femme est une déesse infiniment complexe. Habiller une femme nécessite de prendre le temps, de l’écouter, de savoir la regarder et de l’aimer.

 

Ce temps, je l'ai prolongé pour vous connaître, vous comprendre, et finalement apprendre à créer sur mesure, pour chacune d'entre vous.

 

Je rêvais d’une sortie shopping, où, dans une même boutique, s'offrir une sublime robe en taille 36 ou en 54, était possible. Toutes les femmes, unies au même endroit. Mon rêve s’est exaucé, j'ai créé Almé. Et, finalement, c'est un peu comme si j’avais mis au monde mon troisième enfant.

 

Liberté, Sororité, Almé

 

En posant la lumière sur vous, je me suis fait le plus beau des cadeaux.

 

Faire preuve d’empathie et de bienveillance en célébrant vos corps m'a libéré de mon jugement intérieur. Finalement, j’ai réussi à avoir de l’empathie pour moi-même.

 

Dans un même mouvement, parvenir à vous aimer telles que vous êtes m’a permis de m’accepter aussi.

 

Avec vous j’ai compris ce que le mot « Sororité » impliquait. Prenons soin les unes des autres pour de vrai, sans faire semblant. Il est important de se soutenir, de s’entraider, de s’accompagner et d’ouvrir la parole !

 

Aujourd’hui, j’ai envie d’aller encore plus loin avec vous, en explorant cette solidarité féminine !

 

Avec « Les mots d'Emmanuelle »,
chaque dimanche soir,
je souhaite vous partager :
• Mes pensées : Je vous raconte
un bout de mon histoire
• Mes inspirations : Des livres, des podcast, des films qui aident à s'aimer
• Les coulisses d’Almé : Ce que vous ne voyez pas des collections qui sortent

 

Prenons la place que nous méritons, ensemble !
Je vous laisse avec mes 2 inspirations
de la semaine :

 

Merci d'avoir lu cette première lettre, un véritable challenge de mon côté mais j'espère qu'elle vous a fait du bien. J'avoue que pour moi, c'était intimidant de me livrer autant.

 

Dites-moi ce que vous en avez pensé !
Je vous souhaite une belle semaine.
Emmanuelle